testLa fédération Danoise des Clubs de Fan de football (DFF) - Danske Fodbold Fanklubber - est une organisation de coordination pour les supporters Danois  et les membres du FSE. Cette semaine, le DFF a lancé une campagne contre les «cartes de déplacement" obligatoires - la proposition de l‘association de la Ligue Danoise a fait pour des raisons de sûreté et de sécurité. Alors, pourquoi le DFF se bat contre cette décision?

Le contexte de la décision remonte à 2012, où le match du 3 Mars entre Aalborg Boldklub et le FC Copenhague a fait la une des médias, avec beaucoup de pyro et d’images presque une émeute regardant une séquence de la section  lointaine. Le ministère de la Justice, la Fédération Danoise FA, la police, les clubs et les fans sont venus ensemble, et ont accepté de travailler sur un plan pour securiser de meilleures expériences de football pour tout le monde. Dans le plan conjoint d'un «système commun d'entrée" a été suggéré comme un point d'action possible. Depuis lors, l'accent sur les aspects de sécurité Danoise a été mis sur le dialogue. La Police étant formée comme l'événement spéciale de police , en utilisant le dialogue comme outil; SLOs étant introduit dans la Super League Danoise ; le dialogue continu et la coopération avec les supporters. Alors, naturellement, les membres du DFF étaient en état de choc quand ils ont appris que l’association de la Ligue Danoise introduira une carte obligatoire  de déplacement à partir de la saison 2015/16 ignorant ainsi les progrès du dialogue.

Les supporters Danois pensaient que le plan d'une “carte de déplacement” obligatoire  avait été écarté en raison de l'accent positif du dialogue depuis 2012. La carte sera une carte d'identité, obligatoire si vous souhaitez suivre votre équipe en déplacement, obligatoire pour tout le monde, même les enfants. Pour obtenir la carte vous devez postuler en ligne quelques semaines avant le match, et inscrire votre nom, adresse, date de naossance et même votre yaille - et inclure une photo. Vous devez vous présenter en personne pour obtenir la carte, et après une période d'introduction il vous en coûtera une taxe. La carte ne vous donnera aucun avantages – ni remises, et ni avantages  pour les plus fidèles.

Les expériences de toute l'Europe montrent que les cartes de déplacement  conduisent seulement à une chose: moins de spectateurs. Et il n’améliore pas la sécurité, mais plutôt tend de tourner autour des  problèmes, et il n’empêche pas les fans d'utiliser des pyro- illégaux. Pour la même raison, l'utilisation  des cartes d'identité de fan, a été interrompue en Belgique, sera diminuée en Pologne après cette saison, et malheureusement causant encore la diminution de la fréquentation et même des boycotts en Italie, en Hongrie et en Turquie.

Rasmus Trenskow, président du DFF, déclare: «Nous sommes contre une solution de carte de déplacement, car il est bien documenté que cela n’améliore pas la sécurité et la situation de sécurité dans le stade. L'effet préventif est non-existante. Ces types de solutions donnent une mauvaise image de la scène du fan, et nous ne pouvons pas reconnaître la nécessité pour cela de toute façon ".

 

Les ‘cartes de déplacement” obligatoires n’améliorent pas la sécurité du stade et il n'a aucun effet préventif prouvé. Même le Conseil du Comité d'Europe sur la violence des spectateurs a commenté sur l'utilisation de la carte de déplacement” obligatoire dans un rapport concernant le football croate:

  ... "Le plan semble être l'autonomisation plutôt que l'exclusion ou marginalisatpon de l'influence des supporters à risque. Le système a permis d'unir des supporters traditionnellement rivaux  et   de travailler ensemble, contre ;e système. Certains éléments au sein des groupes de supporters établis peuvent avoir un intérêt particuler en cette opposition (pour éviter la détection, etc.), mais la force de la résistance est beaucoup plus profond et, en outre, semble être dissuader des milliers de potentiels supporters bien intentionnés d'assister même les matchs de haut profil. Ce résultat est loin d'être unique pour la Croatie. L'expérience européenne montre que les systèmes de billetterie restrictives ne fournissent pas une alternative aux accords d'exclusion efficaces, ni, dans l'isolement, peuvent-ils espérer pour générer le genre d'atmosphère sûre, sécuritaire et accueillante qui est de nature à encourager une section plus large de la communauté pour assister aux matchs.

En outre, les spectateurs potentiels peuvent être dissuadés d’assister les matches par la perspective d'avoir à se joindre à un enregistrement de billet ou au système de bons, pas moins parce que les systèmes sont souvent perçus comme une indication de l'expérience de football n ‘étant ni sûr ni sécurisé ".

 

Ainsi est ce que le football Danois est si dangereux qu'une mesure de ce type soit nécessaire? En fait, les statistiques montrent que des années concentrées sur le dialogue ont causé la baisse du nombre d'arrestations en relation avec le football. Avec plus de 1,5 millions de spectateurs fréquentant les 198 matches disputés en Super League - seulement 19 personnes ont été arrêtés pendant les matchs. La plupart des incidents conduisant à des arrestations se produisent en dehors du stade - alors comment une carte de déplacement devrait  elle ameliorer la sûreté et la sécurité?

Et ce n’est pas comme l'utilisation de carte de déplacement soit complètement nouveau pour le football Danois. FC Copenhague a introduit les cartes de déplacement obligatoires en 2008, et il n’a eu absolument aucun effet sur le comportement des supporters- FCK. Il ya encore beaucoup de pyro illégales quand ils jouent ailleurs, il ya encore des incidents avant, pendant et après les matches. Quand les fans de FC Copenhague ont causé l'état de quasi-émeutes sur les stands à Aalborg en 2012, la carte de déplacement  était en cours d'utilisation, et les supporters du FC Copenhague ont depuis été impliqué dans plusieurs incidents lointains - même en Europe - où ils ont affiché que la carte de déplacement n'a aucun effet.

Basé sur les expériences européennes, ainsi que l'observeation de l'effet de la carte de déplacement  au FC Copenhague - les membres du DFF disent un grand NON à la  carte de déplacement pendant la campagne #Nejtilawaykort (notoawaycard). Les supporters travaillent ensemble sur la campagne, et ils ont fait une page Web (www.nejtilawaykort.dk) et une page sur Facebook (https://www.2343ec78a04c6ea9d80806345d31fd78-gdprlock/nejtilawaykort) dédiées à la campagne.

FSE soutient les supporters Danois. Le PDG Daniela Wurbs sur l'introduction des cartes de déplacement: «Pourquoi le Danemark présente-t-il un système qui a été essayé, mais supprimé en Belgique, qui est actuellement supprimé par le gouvernement en Pologne après des années - deux fois car il s’est avéré unitile pour la prévention et l'amélioration effective de la sécurité dans le football? Un système qui conduit  jusqu'à 90% de fréquentation, chute dans le football turc, italien ou hongrois dans certains clubs et des sponsors majeurs nationaux se retirant du jeu? Personnellement, j’ espère que les fans Danois feront entendre leur voix haut et fort contre cela. Et même plus, j'espère que les autorités de football reculeront sur leurs plans et considéreront d'autres moyens de prévention, ensemble avec leurs fans. Cette carte de déplacement n'est ni une occasion d'affaires, ni une amélioration de la sécurité. Ce n’est rien, mais un dommage pour tout le jeu».

FSE est contre toute forme de carte de fan obligatoire. Il semble se répandre comme un virus à travers l'Europe et les instances dirigeantes du football ont fermé les yeux sur le fait que ces types de systèmes    n’améliorent pas la sureté et la sécurité dans le football tout entier.

Contact

Football Supporters Europe eV

Koordinationsbüro

Postfach 30 62 18
20328 Hamburg
Germany

Tel.: +49 40 370 877 51
Fax: +49 40 370 877 50
Email: info@fanseurope.org

Mentions légales